Printed From:

Comment traiter les symptômes du rhume ?

Les symptômes caractéristiques du rhume

Le rhume est en fait une « rhinopharyngite, », c’est-à-dire une inflammation des fosses nasales et de la gorge (le pharynx), liée à une contamination virale. En général, le rhume débute par un picotement au niveau du nez, des éternuements, un larmoiement, puis apparaissent les symptômes typiques :

• La production d’un écoulement nasal clair et abondant,
• Puis une obstruction nasale accompagnée de sécrétions(1,2).

Peu à peu, les sécrétions nasales peuvent s’épaissir : contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le signe d’une surinfection mais l’évolution normale du rhume. L’irritation de la gorge peut entraîner une toux. Dans certains cas, le rhume peut être accompagné de maux de tête, d’une sensation de fatigue et d’une fièvre ne dépassant pas 38-38,5 °C.(1)

Des jeunes en doudounes qui se mouchent

Les premiers réflexes pour traiter les symptômes d’un rhume

Mouchages répétitifs, mauvaises nuits, fatigue… Dès les premiers signes, vous pouvez agir pour limiter les symptômes et récupérer plus rapidement. Avant tout traitement, voici quelques recommandations applicables au quotidien et qui vous aideront à vous soigner et à limiter la transmission du rhume à votre entourage :

• En premier lieu, bien se laver les mains au savon après chaque mouchage, ainsi qu’avant et après l’usage de traitements locaux du nez (lavage du nez, gouttes nasales).
• L’usage de mouchoirs jetables est également à privilégier par rapport aux mouchoirs en tissu.
• N’oubliez pas de boire abondamment tout au long de la journée, en particulier des boissons chaudes.
• Enfin, la position allongée aggrave les symptômes du rhume : pour vous aider à mieux respirer, dormez la tête surélevée par des coussins (1).

Le rhume est une maladie bénigne qui se complique rarement et la guérison survient en quelques jours chez l’adulte après l’apparition des premiers symptômes.(1)

Les bases du traitement des symptômes du rhume

Pour soulager le nez qui coule et le nez bouché, le lavage nasal est un traitement local efficace. La rhinopharyngite est d’origine virale : les antibiotiques sont donc inutiles pour la soigner (3). Néanmoins, il existe des médicaments spécialement destinés à soulager la fièvre et/ou la douleur et à réduire les manifestations gênantes de la maladie : antalgiques, antipyrétiques, anti-inflammatoires, décongestionnants… Il existe également des solutions homéopathiques et d’aromathérapie (1).

N’oubliez pas de demander conseil à votre pharmacien. Il saura vous orienter en fonction de vos symptômes (présence ou non de fièvre, nez qui coule ou bouché, toux…) et des contre-indications éventuelles qui peuvent vous concerner.

Quand consulter pour un rhume ?

Le rhume chez l'adulte

Un rhume est bénin mais vous devez consulter un médecin dans certains cas :

• En cas de fièvre élevée (> 38,5°C) ou persistante (> 48h),
• En présence d’une douleur ou d’un écoulement à l’oreille, de maux de gorge intenses,
• Si vous êtes asthmatique, atteint de BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive), diabétique ou immunodéprimé,
• Si les sécrétions nasales contiennent régulièrement du sang,
• Si les symptômes persistent plus de 10 jours sans amélioration nette.(1)

Le rhume chez le bébé ou l’enfant

Consultez rapidement le médecin pour votre enfant dans les cas suivants :

• S’il a moins de 3 mois et de la fièvre,
• S’il a une température de 40 °C ou plus,
• S’il somnole, présente une gêne respiratoire, des maux de tête violents, des vomissements, des pleurs inexpliqués ou des tâches violacées sur la peau, même en l'absence de fièvre,
• S’il a des diarrhées importantes ou des vomissements qui peuvent entraîner sa déshydratation.

Consultez également votre médecin en cas d'aggravation ou persistance des symptômes suivants :

• S’il a une température de plus de 38,5°C et qu’elle dure plus de 3 jours,
• Si la toux, le nez qui coule (ou bouché) ne s'améliorent pas après 10 jours,
• S’il ressent des douleurs au niveau d'une oreille, ou si vous constatez que son oreille a coulé,
• S’il présente des sécrétions purulentes dans les yeux ou un gonflement des paupières(4).

une femme qui se mouche

1. Berthelemy S. Conseils à un patient se plaignant d’un rhume. Actualités pharmaceutiques, 2013. 524 : 45-8
2. AFSSAPS. Point d’information sur les antibiotiques locaux pour le nez et les sinus. Juin 2003.
3. Site internet de l’Assurance Maladie. Rhinopharyngite de l’enfant. Comment reconnaître ?
4. Site internet de l’Assurance Maladie. Rhinopharyngite de l’enfant. Que faire ?